n° 69 - novembre 2018

Sommaire

 

Rencontres scientifiques

 

Soutenances de thèses et d'habilitation à diriger des recherches

 

Vient de paraître

 

Nos chercheurs publient

 

Valorisation


Nominations - distinctions

 

Appels à contributions

 

Appels d'offres

 

Mouvement du personnel

 



Rencontres scientifiques

Le consortium TETMOST (Toucher et Être Touché. Les vertus inclusives du MOuvement et de la Sensibilité Tactiles) regroupe des chercheurs en philosophie, en littérature et en sciences de l’ingénieur. Ces chercheurs et leurs partenaires présenteront les résultats de leur travail centré sur l’accessibilité muséale des personnes aveugles et malvoyantes, depuis l’entrée du musée (dispositif facilitant le déplacement) jusqu’à l’œuvre (audiodescriptions et tablette audio-tactile à destination de tous). Pour le consortium TETMOST, la cécité n’est pas tant une déficience à compenser qu’une condition qui ouvre sur un rapport original à l’œuvre d’art…
En savoir plus

Pendant longtemps, l’histoire de l’art en France fut souvent réduite à l’étude des arts dans la capitale, qui était censé irradier en province. Des nouvelles problématiques comme celles de centre et périphéries, la création d’organismes régionaux pour l’étude et la conservation des œuvres, les recherches menées à l’Université ont permis de prolonger et renouveler ce qui avait été l’action de l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Dijon : l’étude et la mise en valeur du patrimoine bourguignon. Plus récemment, des institutions parisiennes ont soutenu une politique nationale de recherche. Cette journée d’études permet de confronter les résultats de ces travaux menés à différentes échelles, d’un rapport pour l’inscription préventive ou une restauration à la thèse universitaire ou l’exposition au musée du Louvre…
En savoir plus

Penser l'expérience coopérative à partir des singularités de son environnement organisationnel, matériel et technique.
Les expériences coopératives participent-elles des dynamiques de modernisation, inaugurent-elles des modernités alternatives à celles du capitalisme libéral ? S'agit-il d'organisations productives et commerciales adoptant les mêmes méthodes, outils de gestion et de production, que les entreprises classiques ? La coopérative est-elle un moyen de moderniser ou un outil pour résister à des dynamiques de déqualification associées aux trajectoires successives de mécanisation et d'automatisation du travail ouvrier et paysan ? On sait par exemple que les coopératives britanniques sont censées avoir inventé le self-service et de nouvelles techniques de vente alors que dans les campagnes, des entreprises coopératives ont accompagné la diffusion du machinisme…
En savoir plus

L'agriculture urbaine a signé un retour en force au début du XXIe siècle. On la croyait disparue, sacrifiée sur l’autel du progrès et de la modernité, engloutie sous le béton et le bitume, mais elle revient à la conquête de nos rues et nos quartiers, de manière aussi inattendue que fulgurante. Rien ne semble pouvoir arrêter son développement, d’autant qu’elle se retrouve à présent parée de toutes les vertus, sommée de répondre quasiment à elle seule aux maux de nos cités, et promu en outil fondamental des politiques de transition écologique. Environnement, lutte contre le changement climatique, autonomie alimentaire, emploi, lien social, santé : cultiver en ville mobilise désormais tous les secteurs et acteurs urbains, à commencer par les élus locaux…
En savoir plus

Haut de page


 


Vient de paraître

 

Nos chercheurs publient


Jamais, dans aucune autre période de l’histoire, le problème pénal n’a été aussi débattu qu’au siècle des Lumières. Or, l’événement déclencheur de ces débats est la publication des Délits et des peines, le petit livre de Cesare Beccaria dont la première édition paraît à Livourne en 1764. On assiste, après cette date et durant un demi-siècle, à une profusion impressionnante de réactions et de prolongements directement liés à cet ouvrage. À tel point que, pour désigner cette période, on a pu parler d’un « moment Beccaria ».
Les recherches rassemblées dans ce volume explorent différents foyers thématiques et géographiques (Allemagne, Angleterre, France, Italie) de cette phase inédite et fondatrice de l’histoire européenne du droit de punir…

Philippe Audegean et Luigi Delia [dir.], Le Moment Beccaria. Naissance du droit pénal moderne (1764-1810), Liverpool, Liverpool University Press, Oxford University Studies in the Enlightenment, 2018 – ISBN : 978-1-78-694138-1
En savoir plus


Les colonies européennes modernes et contemporaines, dès le XVIe siècle, voient classiquement se juxtaposer juridictions ordinaires et juridictions d’exception ou spécialisées. Cependant, les tribunaux coloniaux y prennent souvent la forme de l’extraordinaire parce que le droit colonial est sui generis un droit d’exception qui oblige à un pluralisme, donc à des inégalités juridiques : tribunaux indigènes, juridictions inconnues en métropole ou spécialement adaptées aux sociétés et espaces coloniaux, instances militaires aux compétences étendues à la société civile, tribunaux ad hoc en charge de la répression d'affaires coloniales particulières…

Éric Wenzel et Éric De Mari [dir.], Les justices d'exception dans les colonies (XVIe-XXe siècle). La balance déséquilibrée de Thémis ultramarine, Dijon, EUD, Collection « Histoire », 2018.
ISBN : 978-2-36441-282-8 ; ISSN : 2269-8000
En savoir plus


Haut de page



 

 

Nominations - distinctions

Le Prix Augustin-Thierry de la Ville de Blois a été décerné à François Jarrige et Thomas Le Roux pour leur ouvrage La contamination du monde : une histoire des pollutions à l'âge industriel.
Ce prix récompense les travaux d'un historien en histoire contemporaine. Il a été décerné le 14 octobre dernier lors des 21e Rendez-vous de l'Histoire.

Haut de page




Appels à contributions

 

L’impact des violences subies sur la santé physique et psychique des personnes est une question sociale récurrente, en matière de bien-être et de participation à la vie sociale comme pour les questions financières. En sens inverse, les personnes ayant une santé fragilisée par une maladie chronique et les personnes en situation de handicap sont des cibles privilégiées de violences dans les espaces privés comme dans les espaces publics. En France par exemple, de nombreux articles fondés sur l’exploitation de grandes enquêtes statistiques ont traité des effets des violences, mais en se limitant souvent aux violences physiques et sexuelles, parce que seuls les faits de cette nature étaient inclus dans le questionnement ou parce que l’importance des violences verbales, psychologiques ou économiques, était méconnue ou minimisée…
Limite de soumission des propositions : 10 décembre 2018.
En savoir plus

Haut de page


 


Appels d'offres

Rails & histoire, l’association pour l’histoire des chemins de fer, propose des bourses d’études à destination des étudiants en master 1, master 2 et doctorat. Cette aide à la recherche (jusqu’à 3 000 € annuels) s’adresse aux travaux universitaires, menés en sciences humaines et sociales, qui contribuent à la connaissance des transports par rail, en particulier à ceux liés aux thématiques définies par le comité scientifique de l’association, dans le cadre de son programme de recherches 2018-2023…
Date limite : 9
novembre 2018.
En savoir plus


Le Prix du musée d'Orsay est attribué tous les ans à une thèse d'histoire de l'art portant principalement sur la deuxième moitié du XIXe siècle. Le prix est attribué par un jury de cinq membres – universitaires et conservateurs – à une thèse soutenue à l'université, à l'EPHE ou à l'EHESS, à l'École des Chartes, ou à un mémoire de troisième cycle de l'École du Louvre. La thèse sera présentée telle que soutenue, accompagnée du rapport du jury, du résumé rédigé au moment du dépôt, d'une liste des publications de l'auteur et d'une note de ce dernier indiquant la manière dont le manuscrit serait remanié en vue d'une éventuelle publication
Date limite : 15 janvier 2019.
En savoir plus


Haut de page



 


Mouvement du personnel

Le CGC accueille un nouveau chercheur associé : Anne Grobot-Dreyfus, post-doctorante à la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, en partenariat avec l’Institut Emilie-du-Châtelet.

 

Haut de page


 



La lettre du Centre Georges Chevrier - n° 69 - novembre 2018
Consultez les numéros précédents en cliquant ici

Vous souhaitez,
- vous abonner à La lettre du CGC, cliquez ici ;
- vous désabonner de La lettre du CGC, cliquez ici ;
- nous faire part de vos remarques, cliquez ici.

© Centre Georges Chevrier
Directeurs de la publication : Jean-Louis Tornatore et Vincent Chambarlhac
Secrétaire de rédaction : Lilian Vincendeau