14 octobre 2022 - uB - MSH de Dijon (Forum des savoirs) - 9h30 - 16h30


Journée d'études « Actualité des études de genre » :
Des transidentités en recherche d’identité

 

Organisation : Lucile Girard, Maud Navarre, Georges Ubbiali (LIR3S UMR 7366 CNRS-uB) et Aude Perreau (IRTESS)

 


 

Télécharger le programme

 

Durant de très nombreuses années, les personnes transgenres ont été considérées comme des objets, à leur corps défendant, relevant de la médecine et plus particulièrement de la psychiatrie. On pourrait multiplier à l’infini les mentions des appréciations et jugements dépréciatifs aussi bien dans le langage commun (y compris dans les représentations culturelles) que dans le langage savant. Cette dépréciation est déjà bien documentée (Alessandrin, 2020).

Or l’actualité la plus récente laisse entrevoir une vision assez différente des transidentités. Des séries télévisuelles mettant en scène des identités trans connaissent un succès d’audience. Selon le site Sens critique, pas moins de 31 séries mettent en scène des personnes transgenres. Si certaines séries connaissent une diffusion restreinte, d’autres sont au contraire des succès grand public. D’autres formes d’expression culturelles laissent apparaître la thématique des transidentités. L’univers de la mode n’est pas en reste et met en scène régulièrement des personnes transgenres, mannequins ou créateur.trice.s transgenres, créant des collections pour l’industrie de la mode.

Mais ce n’est pas uniquement dans l’univers des représentations culturelles, de l’art ou du « glamour » que les pratiques évoluent. Ainsi, les travailleur.euse.s sociaux ou des éducateur.trice.s rapportent être confronté-e-s à des jeunes, garçons ou filles, refusant de se déshabiller dans les vestiaires qui sont affectés aux hommes ou aux femmes lors de séance de piscine, car ils ne se reconnaissent pas dans le genre qui leur est attribué. Au Portugal, aux États-Unis ou plus récemment encore en Allemagne, c’est par le prisme des toilettes neutres ou épicènes que se déploie la question des transidentités. Tout récemment, au Brésil (Cf. Le Monde du 15 nov. 2021), l’entreprise Mc Donalds qui avait mis en place des WC mixtes, a fait l’objet d’une polémique nationale. Si cette question ne semble pas poser problème pour les personnes transgenres, en revanche, elle suscite de fortes réticences au sein de la société.

Ajoutons que la thématique des transidentités est saisie également par des mouvements sociaux, plus ou moins en rapport avec les mobilisations féministes et autour des identités sexuelles.

Sans réduire la question des transidentités à cette dernière question, force est de constater que la situation des personnes transgenres occupe une place certaine dans l’actualité et l’information grand public, qu’on pourrait d’ailleurs élargir à une certaine sensibilité à l’égard des agressions/crimes transphobes (affaire Vanessa Campos par ex.).

Le terrain des mobilisations sociales n’est pas en reste sur la question trans. La question des transidentités constitue à la fois un objet des mobilisations autour de l’égalité des droits pour les personnes LGBT (QIA+), mais également au sein du mouvement féministe militant à propos de la légitimité de la place des femmes transgenres au sein des mobilisations.

 

 

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche
"Sociétés, Sensibilités, Soin"
UMR 7366 CNRS-uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil