3-4 décembre 2020 - École des Chartes - Paris [Accès ici]


Colloque :
Artistes-enseignantes au XXe siècle : la transmission au prisme du genre


Organisation : Déborah Laks (LIR3S UMR CNRS uB 7366), Stéphanie Louis (École Nationale des Chartes), Matylda Taszycka (AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions)

 

[Organisé par le LIR3S UMR CNRS uB 7366, en partenariat avec le programme de recherche HPCA de l’École Nationale des Chartes et AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibition]

 

 

APPEL À COMMUNICATIONS [English version below]

 

 

Sans restriction géographique et portant sur tout le XXe siècle, ce colloque a pour objectif de penser de manière dynamique le rapport entre artistes femmes et écoles d’art. Il s’agira non seulement de mettre en lumière des trajectoires individuelles, mais aussi d’interroger à un niveau plus général les luttes dont les écoles sont le théâtre et les évolutions que l’enseignement d’artistes femmes révèle, prépare ou accomplit dans le champ de la création contemporaine.

 

Tout au long du XXe siècle, les écoles d’art et de design européennes font l’objet de critiques, de réformes et de réinventions successives. Les réseaux de validation, les carrières, ainsi que les échelles de valeur sur lesquels elles reposent sont en partie rendus obsolètes à la suite des premières avant-gardes. Perdant là une de ses raisons d’être, l’enseignement artistique traditionnel se voit dès lors constamment réévalué. Les méthodes, les techniques et les attitudes qu’elles transmettent sont ainsi régulièrement modifiées : on cherche à rendre l’enseignement plus pertinent, notamment en l’ouvrant davantage au contemporain. De multiples modèles sont ainsi testés en Europe et dans le monde : le Bauhaus, le Black Mountain College, CalArts, l’École d’Ulm, la Freie Internationale Universität, le Banff Centre for Arts and Creativity, La Cambre ou plus récemment Le Fresnoy, ainsi que de nombreuses écoles d’été indépendantes et éphémères. Partout le paysage se complexifie : la circulation des étudiant·e·s, des artistes et plus généralement des formes et des idées contribue, malgré des contextes nationaux différents, à une mutation globale de l’enseignement artistique. C’est dans ce contexte général de renouvellement qu’intervient l’accession progressive d’artistes femmes à des postes d’enseignement. Certaines ont été durablement associées à cette pratique, c’est le cas d’Anni Albers, Marianne Brandt, Lygia Clark, Doris Stauffer, Gina Pane, tandis que pour d’autres, cette activité demeure un pan peu connu de leur carrière, comme pour Maria Lassnig, Lea Lublin, Annette Messager par exemple. Parmi beaucoup d’autres, ces parcours particuliers donnent à penser non seulement les structures hiérarchiques sous-jacentes des différentes institutions de l’art mais aussi les voies de leur progressif renouvellement au cours du XXe siècle. A un niveau plus théorique, ce sont aussi les méthodes et peut-être les contenus eux-mêmes de la transmission pédagogique dont les impensés sont éclairés par l’arrivée des femmes dans les écoles d’art. À l’occasion de ce colloque, nous proposons donc de penser l’enseignement artistique au XXe siècle au prisme du genre afin de comprendre comment les écoles d’art et de design ont pu devenir les sites privilégiés de la lutte pour la visibilité que mènent alors ces artistes. […]

 

Modalités de soumission des propositions de communications

Les propositions de 3 000 signes maximum (soit 500 mots), accompagnées d’un bref CV et d’une liste des publications, devront être adressées à Déborah Laks (colloque.artistes.enseignantes@gmail.com) avant le 20 septembre 2020. elles seront évaluées par le comité scientifique du colloque.

 

 

[Télécharger l'appel à communications complet]

 

 

 


 

 

3-4th december 2020 - École des Chartes - Paris [Accès ici]


Colloquium :
Transmission and Gender: Women artists as teachers in the XXth century

Organisation : Déborah Laks (LIR3S UMR CNRS uB 7366), Stéphanie Louis (École Nationale des Chartes), Matylda Taszycka (AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions)

 

[Organisé par le LIR3S UMR CNRS uB 7366, en partenariat avec le programme de recherche HPCA de l’École Nationale des Chartes et AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibition]

 

 

CALL FOR PAPERS

 

 

With no geographical restrictions and covering the entire 20th century, this conference aims to think dynamically about the relationship between women artists and art schools. The aim is not only to highlight individual trajectories, but also to question on a more general level the struggles that have taken place in schools and the shifts that the teaching practice of women artists reveal, prepare or effect in the field of contemporary creation.

Throughout the twentieth century, European schools of art and design have been subject to successive waves of criticism, reform and reinvention. The traditional system based on patterns of validation and career networks, as well as on a strict value scale, was rendered more or less obsolete by the artistic and social revolutions of the first avant-gardes. Having lost one of its key raisons d'être, traditional art education has since been constantly re-evaluated. Ongoing attempts have been made to make teaching more relevant, in particular through an increasing openness to the contemporary. The methods, techniques and even attitudes passed on in the schools have been constantly adapted and updated, far from the putative “objectivity” that had been long been promoted in the Academies. Numerous models have been constructed and tested in Europe and around the world, such as those of the Bauhaus, Black Mountain College, CalArts, the Ulm School, the Freie Internationale Universität, the Banff Centre for Arts and Creativity, and La Cambre, or more recently Le Fresnoy, along with those of various independent and ephemeral summer schools. With this turn towards the contemporary, art education has become more complex across the board. The circulation of students, artists and more generally of forms and ideas has contributed, above and beyond different national contexts, to a global transformation of artistic education. […]

 

Proposal submission procedure

Proposals of a maximum of 3  000 characters (500 words), accompanied by a brief CV and a list of publications, should be sent to Déborah Laks (colloque.artistes.enseignantes@gmail.com) before September 20th 2020, and will be evaluated by the scientific committee of the colloquium.


 

[Download the full call for papers]

 

 

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche
"Sociétés, Sensibilités, Soin"
UMR 7366 CNRS-uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil