5 décembre 2019 – uB – 2 bd Gabriel – Salle 319 (3e étage du bâtiment droit) –
9 h 30 - 16 h 30 (accès/informations pratiques ici)


Journée d'études :
Communiquer, exposer, montrer les mondes du vin (XXe siècle)


Organisation : Bertrand Tillier (IDHES, CNRS UMR 8533, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) et Vincent Chambarlhac (CGC, UMR 7366 CNRS-uB)

 

La vigne, le vin, ont au cours du XXe siècle étaient patrimonialisés. Cette patrimonialisation, liée au cadre juridique des Appellations d’Origines Controlées, touche l’ensemble des mondes du vin. Elle est, au moment où dans les années 1920 la folklorisation et le tourisme touchent les mondes viticoles, portée autant par la sphère des négociants des producteurs que par le jeu des associations, les musées municipaux, avant que ceux-ci ne mutent à la faveur du développement de l’ethnographie en France et du musée des Arts et traditions populaires.

Communiquer, exposer, montrer les mondes du vin participe de logiques multiples où se mêlent les nécessités commerciales, les ressources de la communication, et des démarches davantage muséographiques accolées aux études scientifiques d’une civilisation du vin. En Bourgogne, l’obtention du label Unesco pour les Climats de Bourgogne parait découler de ce mouvement séculaire d’exposition et de patrimonialisation, structuré par les institutions comme par les acteurs de la filière viti-vinicole. S’appuyant sur une collection d’exemples notamment pris dans la région Bourgogne-Franche-Comté, cette journée se présente comme une première exploration de cette problématique. Ses actes constitueront la livraison du 3e tome de la revue électronique Crescentis revue internationale d’histoire de la vigne et du vin au cours du premier semestre 2020.

 

Programme

 

– Les musées, le savoir-faire de la muséographie

 

  • Vincent Chambarlhac (MCF Histoire contemporaine, CGC) :
    Introduction. Les enjeux de l’exposition, les ressorts de la patrimonialisation
    [12'04] 

  • Sonia Dollinger (Archives municipales de Beaune / doctorante CGC) :
    Georges Henri Rivière n'a pas inventé le musée du vin à Beaune
    [34'44] 

  • Margot Mazuet (Master 2 uB, CGC) :
    Les musées du vin de Beaune et Epernay, quelle place pour Rivière ?
    [26'53] 

  • Bénédicte Gaulard (MCF Histoire de l’art, CGC) :
    Exposer les savoirs faire, l'exemple du musée de la vigne et du vin du Jura
    [35'11] 

  • Débats

 

Logiques d’acteurs

 

  • Vincent Chambarlhac :
    Une plaquette, une maison au défaut du terroir : Ponnelle en 1922
    [37'58] 

  • Jean-Pierre Garcia (Pr géoarchéologie, Artehis) :
    Les visages changeants du vigneron bourguignon : d'une nature à une signature

  • Débats

 

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Sociétés et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil