5 avril 2019 – uB - Amphithéâtre de la MSH de Dijon, 9 h 30 - 17 h. (accès/informations pratiques ici)


Journée d'études « Actualité des études de genre » :

Genre et travail politique


Organisation : Maud Navarre et Georges Ubbiali (CGC UMR CNRS uB 7366)

 

 

Aujourd’hui, en France, hommes et femmes occupent presque à parité les mandats électifs locaux et, dans une moindre mesure, nationaux. Mais comment se répartit le travail politique ? Comment s’opère le partage des responsabilités d’élu (commissions, délégations, représentations publiques, participation aux réunions de travail, interventions orales ou écrites, etc.) ? Hommes et femmes s’impliquent-ils dans les mêmes tâches politiques ? Pourquoi ? Bref, quels sont les mécanismes et les processus par lesquels s’organise et se met en place une différenciation sexuée des responsabilités et fonctions dans les arènes politiques ?
Les contributions porteront sur différents terrains, des mandats politiques locaux (municipaux, intercommunaux, etc.) jusqu’aux nationaux (parlementaire) et internationaux, en passant par les responsabilités intermédiaires (mandats départemental et régional).
Nous entendons ainsi éclairer les mécanismes qui organisent la division sexuée du travail politique et leurs effets sur l’exercice de la fonction d’élu, voire les carrières en politique.
La notion de travail politique englobe toutes les activités d’élu-e, des campagnes électorales jusqu’aux réunions internes entre élus de la majorité par exemple. Le travail politique peut aussi s’entendre dans un sens élargi aux entourages politiques (cabinets d’exécutifs, fonction publique territoriale, assistants de parlementaires, etc.).

 

Programme

 

  • 9 h 30 : accueil des participants

  • 9 h 45 : Mot d’ouverture par Maud Navarre et Georges Ubbiali

  • 10h 00 : Marion Paoletti (Bordeaux, Centre Emile Durkheim) :
    Genre et politique : de la parité à aujourd'hui

  • 10 h 45 : discussion et débat

 

  • 11 h 30 : Prunelle Aymé (Paris, CERLIS) :
    « Nous construisons des ponts » : la redéfinition des contours du politique par la féminisation des gouvernements locaux dans la Turquie de l’AKP

  • 12 h 00 - 12 h 30 : discussion

 

 

  • 14 h 00 : Lucile Agénor (Besançon, LASA) :
    « Parmi les conseillers, ce sont les femmes qui travaillent le plus » : femmes et féminins dans les communes rurales

  • Pauline Chevalier (Lille, CERAPS) :
    La parole genrée en assemblée paritaire : qu'en est-il de l'institution départementale ?

  • Angelo Moro (Dijon, INRA/CESEAR) :
    Les déléguées du personnel dans une grande usine italienne


  • 15 h 45 : discussion

  • 16 h 30 : conclusion de la journée

 

Entrée libre, gratuite, sans inscription,
dans la limite des places disponibles

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Sociétés et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil