6 avril 2018 – uB – Salle des séminaires de la MSH de Dijon
de 10 h. à 17 h. (accès/informations pratiques ici)


Journée d'études « Actualité des études de genre » :

Ces femmes qui refusent d’enfanter. Un choix de vie ?


Organisateurs : Maud Navarre et Georges Ubbiali (CGC UMR CNRS uB 7366)

 

Dans les temps plus anciens, le mariage (forme hégémonique de la vie en couple) qui n’était pas fécond était vécu comme un drame par les époux, subissant la réprobation de l’entourage. Dans la période contemporaine, le phénomène des couples (pas nécessairement unis par les liens du mariage désormais) qui n’engendrent pas de manière volontaire (on laisse bien entendu à part le cas d’une infécondité pathologique ou les femmes qui ne vivent pas en couple) est désormais repéré statistiquement. Le refus volontaire d’avoir des enfants constitue un phénomène certes très minoritaire (Enquête Fecond, 2014) : 5 % des personnes âgées de 18 à 50 ans affirment ne pas vouloir d’enfants.

Cette conception d’une vie sans enfant est le fruit d’une évolution à la fois rapide et extrêmement profonde consécutive à la fois de l’émergence des mobilisations féministes dans les années 1970 et des progrès continu en matière de contrôle des naissances. La maternité, d’un fatum s’est transformée en l’espace de quelques décennies en un « désir d’enfant », avec la possibilité alternative d’un désir de ne pas en avoir, d’être femme sans être mère. Cette identité s’inscrit dans l’affirmation de choix toujours plus étendus pour les sujets modernes, y compris donc le choix de ne pas participer à la reproduction de l’espèce.

L’objectif de cette journée d’études est de mieux comprendre comment ce phénomène social, à contre-courant, éclaire la norme sociale dominante de l’enfantement et comment il s’inscrit dans les transformations des fondements anthropologiques de nos sociétés.

 

Programme

 

  • Anne Gotman (CNRS, CERLIS UMR 8070) :
    Introduction : Ces femmes qui refusent d'enfanter : qui sont-elles ? Quelles sont leurs motivations ?

    [46'06]

Discussions


  • Ahcène Boudjema, Laura Muller, Manon Redoutey
    (Master 2 Sciences du Langage - Analyse du discours,
    Université de Franche-Comté) :
    Présentation du poster
    La femme sans enfant dans la presse écrite

    [17'35]


 

  • Veronika Kushtanina (Université de Franche-Comté) :
    Infécondité féminine en Russie : projet de vie et de couple sous tension
    [42'22]

  • Emma Tillich (EHESS)
    « Pour mes trente ans je me fais stériliser ». Les femmes sans enfant et la stérilisation
    [31'24]

  • Gabriela Schroeder (UTRPP – EA 4403, Université Paris 13) :
    La non-maternité : essai de compréhension psychologique, sociale et culturelle du non-désir d’enfant
    [28'50]

Discussions

 

 

  • Anne Gotman (CNRS, CERLIS UMR 8070) et Maud Navarre (CGC UMR CNRS uB 7366) : Conclusion
    [4'49]


 

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Sociétés et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil