22-23 mars 2018 – uB – Amphithéâtre de la MSH de Dijon
(accès/informations pratiques ici)


Colloque :
Face à la puissance. Une histoire des énergies alternatives et renouvelables à l’âge industriel (XIXe-XXe siècles)


Organisateurs : François Jarrige (CGC UMR CNRS uB 7366, IUF) et Alexis Vrignon (CRHIA, Université de Nantes) - contacts : colloque[dot]energies2018[at]u-bourgogne[dot]fr

[Organisé par le Centre Georges Chevrier (Université de Bourgogne) et le RUCHE (Réseau universitaire de chercheurs en histoire environnementale), avec le concours de l'Institut universitaire de France]

 

 

Toute société possède un système énergétique à travers lequel elle parvient à transformer des sources d’énergie primaires (rayonnement solaire, bois, hydraulique, charbon…) en énergie utile (force musculaire, chaleur, électricité, mouvement mécanique…) en vue de satisfaire des besoins grâce à des techniques de conversion de l’énergie brute en énergie appropriable (manèges de chevaux, roues hydrauliques, machines à vapeur ou à explosion). Depuis Marx au XIXe siècle ou Lewis Mumford dans l’entre-deux-guerres, de nombreuses et très riches réflexions ont été menées sur les relations entre énergies, pouvoir et sociétés, abondamment réactivées aujourd’hui par les renouvellements de l’histoire environnementale et la crise contemporaine du système énergétique global. Chaque système énergétique modèle ainsi des rapports de production et des rapports sociaux singuliers, et entretient des relations spécifiques à la nature.

 

 

Programme

 

22 mars 2018

 

9 h 00 – Accueil des participants

 

9 h 30 – François Jarrige (CGC UMR CNRS uB 7366, IUF) et
Alexis Vrignon (CRHIA, Université de Nantes) : Introduction générale



10 h 00 - 11 h 00 : Le vent et les animaux comme moteurs au début
de l’ère industrielle

Présidence de séance : Thomas Le Roux (CNRS-EHESS)

 

  • Didier Terrier (Université de Valencienne) :
    La place de l’éolien dans la première industrialisation : l’exemple des moulins à vent à huile de la région lilloise (1800-1880)

  • François Jarrige (CGC UMR CNRS uB 7366, IUF) et Mohamed Kasdi (Université Lille 3) :
    Au temps des moteurs animés. Les animaux, les manèges et les débuts de l’industrialisation du textile (1800-1830)

 

11 h 15 - 12 h 15 : La biomasse et ses usages énergétiques
Présidence de séance : Thomas Le Roux (CNRS-Ehess)

 

  • Jean-Baptiste Fressoz (CNRS-EHESS) :
    Pour une histoire désorientée de l’énergie, le cas de l’éclairage en France au XIXe siècle

  • Camille Molles (EHESS, DGA, CNRS) :
    L’alcool, un carburant du cru

 

14 h 00 - 15 h 30 : La trajectoire charbonnière en débat
Présidence de séance : Charles-François Mathis (Université Bordeaux-Montaigne)

 

  • Xavier Rochel (Université de Lorraine) :
    La tourbe au pays du bois. L’exploitation des tourbières vosgiennes comme substitut à l’affouage, XIXe-XXe siècles

  • Cédric Humair (Université de Lausanne) :
    Les villes suisses résistent à la vapeur : câbles, eau sous pression et air comprimé comme forces motrices alternatives 1862-1891

  • Pierre Tilly (Université Catholique de Louvain) :
    La géothermie, une énergie à creuser : l’expérience historique d’un vieux bassin charbonnier, le Borinage (1901 à nos jours)

15 h 45 - 17 h 00 : Persistances et réinventions
Présidence de séance : Jean-Louis Tornatore (CGC UMR CNRS uB 7366)

  • Bruno Evans (Université de Toulouse) :
    Comment l'énergie hydraulique a-t-elle permis le développement d'un territoire industriel sur la longue durée ? Le cas du jais et du peigne en Pays d’Olmes, milieu XVIIIe siècle - années 1920

  • Jean-Philippe Passaqui (IHMC) :
    Une parenthèse innovante refermée par l’acier Martin, les générateurs à gaz de bois au sein de la sidérurgie rurale européenne, au milieu du XIXe siècle

  • Denis Vidal (IRD-Paris Diderot) :
    La réinvention des cargos à voile

 

 

 

23 mars 2018

 

8 h 45 – Accueil des participants

 

9 h 00 - 10 h 30 : Comment penser les énergies alternatives ?
Présidence de séance : Geneviève Massard-Guilbaud (EHESS)

  • Antoine Missemer (CNRS, CIRED) :
    La distinction épuisable/renouvelable en économie de l’énergie, ou la résilience d’un flou conceptuel (XIXe-XXe siècles)

  • Anaël Marrec et Pierre Teissier (Université de Nantes) :
    Techno-politiques des énergies naturelles : énergies alternatives et politiques conservatrices des « Trente glorieuses »

  • Renaud Bécot (LARHRA) :
    « À propos du mini-débat sur les rapports entre réalisme et utopie… » : La CFDT et la fondation de l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie, 1975-1986

 

10 h 45 - 12 h 15 : Promesses et utopies technologiques
Présidence de séance : François Jarrige (CGC UMR CNRS uB 7366, IUF)

  • Nicolas Simoncini (Femto-RECITS, MSHE Ledoux, FC Lab, IRSEM et SHD) :
    Aux origines des recherches sur les piles à combustible en France (1959-1969) »

  • Sylvain Roche, Alain Clément, Aurélien Babarit, Christophe Bounneau (Université de Bordeaux) :
    Transformer l’utopie en réalité : un examen retro-prospectif de la filière houlomotrice

  • Christophe Bonneuil (CNRS, Centre A. Koyré, CNRS-EHESS, PSL) :
    Les biotechnologies comme solutions à la crise énergétique ? Promesses, débats et politiques en France, 1973-1983

 

14 h 00 - 15 h 30 : Expériences et projets solaires
Président de séance : Alexis Vrignon (CRHIA, Université de Nantes)

  • Paul Bouet (EHESS) :
    Expérimentation et marginalité du chauffage solaire dans l'architecture : le mur Trombe, 1952-1986

  • Sophie Pehlivanian (Université Savoie Mont Blanc) :
    Le patrimoine de l’énergie solaire, de l’utopie aux possibles

  • Antoine Fontaine (Pacte, Grenoble) :
    Du nucléaire aux renouvelables: la région Rhône-Alpes comme laboratoire d’une approche

  • 16 h 00 : Débats et conclusions générales

 

Entrée libre, gratuite, sans inscription,
dans la limite des places disponibles

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Sociétés et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil