3-4 novembre 2016 – uB – Forum des savoirs de la Maison des Sciences de l'Homme de Dijon

Colloque : Qu’est-ce qu’une école de pensée ?


Organisateur : Jean-Christophe Marcel (CGC, UMR CNRS-uB 7366)




Visionner l'enregistrement vidéo du colloque sur canal-u.tv

 

Malgré quelques réflexions déjà publiées sur la question (Jean-Louis Fabiani, « Faire école en Sciences Sociales », Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques, par exemple) la notion « d’école » dans une discipline reste largement impensée et fait partie de ces termes polysémiques dont l’évidence apparente du sens dissimule la complexité.

Il s’agirait de réfléchir aux conditions sociales d’existence de telles communautés de pensée pour construire des critères qui autorisent à parler d’une « école » (ou d’absence d’école autour d’un auteur), c’est-à-dire d’un collectif plus ou moins structuré et délimité dans le temps et l’espace, autour duquel un certain nombre d’individus se reconnaissent et agissent dans un champ disciplinaire. Qu’est-ce qui fait aussi qu’une école peut perdurer après la disparition de ses « fondateurs » ? Raisonner à partir de cas particuliers (école dite de « Chicago » en sociologie par exemple) permettrait, dans une perspective comparative, d’aider à préciser ce qu’on entend par ce terme.

Une des ambitions de ce projet est aussi d’étendre la comparaison à une perspective transdiciplinaire : un juriste désigne-t-il la même chose qu’un architecte ou un historien quand il évoque une « école » pour qualifier certains noms de sa discipline ? Une école de droit par exemple a-t-elle des particularités qui lui sont propres ? Est-elle comparable, et dans quelle mesure, à une « école » d’historiens ou de philosophes ? C’est pourquoi cet appel s’adresse aussi à des collègues de disciplines plus ou moins connexes à la sociologie (histoire, histoire de l’art droit, sciences économiques, science politique, philosophie...).

Enfin, cette perspective comparative pourrait permettre d'alimenter une réflexion sur ce que peuvent révéler de tels usages et désignations, en termes d’enjeux et de stratégies de positionnement, de performativité, d’interprétation des évolutions que connaît une discipline… que ces dénominations soient ou non l’objet de reconstructions faites plus ou moins a posteriori : le sociologue Blumer parle-t-il de la même chose que nous quand il évoque « l’école de Chicago » dans les années 1930 ? Que mettons-nous derrière l’appellation « École Française de Sociologie » en 2015 ? Et pourquoi ? Voire : pourquoi est-on tenté parfois de parler « d’école » pour réifier des collectifs qui ne se sont jamais pensés ni mis en scène comme tels ?


Programme

 

Jeudi 3 novembre


10 h 00 – Accueil des participants


  • 10 h 30 – Ouverture du colloque


10:45 - 12:45 – Ouvertures disciplinaires
Séance présidée par Bernard VALADE (EA 4545 CANTHEL-Université Paris Descartes)

  • La notion d'école en droit
    Frédéric AUDREN (UMR 8239-CEE-IEP de Paris)

  • L'école est finie ? Existe-t-il une école en droit public ?
    Arnaud BEL (EA 1965 CRJ-Université Grenoble Alpes)

  • Qu'est-ce qu'une école de pensée ? Notion indigène, éléments structurels, apport conceptuel. Réflexions autour de l'école lyonnaise du « milieu social »
    Martine KALUSZYNSKI (UMR 5194-PACTE)

  • L'économie industrielle en France (1972-2010) : faire école pour transformer le champ scientifique ?
    Jean-Baptiste DEVAUX (UMR 5206 Triangle-IEP de Lyon)

  • Discussion




14:15 - 15:45 – Écoles sociologiques et traditions locales
Séance présidée par Gilles FERRÉOL (EA 4660 Culture, sport, santé, société-Université de Fanche-Comté)

  • La construction et les limites de la notion d'école de pensée à travers l’exemple du mouvement monographique roumain de l'entre-deux-guerres
    Andrei GAGHI (Université Paris Descartes)

  • La New School for Social Research de New York
    Cherry SCHRECKER (EA 5194 PACTE-Université Grenoble Alpes)

  • L'école de Lausanne en sociologie
    Bernard VALADE (EA 4545 CANTHEL-Université Paris Descartes)

  • Discussion


15:45 - 16:45 – Retours sur l'École de Chicago
Séance présidée par Matthieu GATEAU (CGC, UMR CNRS-uB 7366)

  • Interventions sociales à The University of Chicago
    Suzie GUTH (UMR 7367 DynamE-Université de Strasbourg)

  • Les trois naissances de « l’École de Chicago » en sociologie
    Christian TOPALOV (UMR 8097 Centre Maurice Halbwachs)

  • Discussion

 

Pause

 

17:00 - 18:00 – Peut-on définir une école par son objet de recherche ?
Séance présidée par Monique HIRSCHHORN (Université Paris Descartes)

  • Stratégie d’école, école de pensée ou paradigme? Tentative de clarification à partir de l’émergence du paradigme(?) de l’identité au travail
    Pierre LÉNEL (UMR 3320 LISE-CNAM)

  • Le postmodernisme fait-il école ? Émergence, trajectoires et représentations
    Thomas SEGUIN (Université Galatasaray, Istanbul)

  • Discussion

 

 

 

 

Vendredi 4 novembre



9:15 - 10:45 – Des écoles aujourd'hui
Séance présidée par Maryse GAIMARD (CGC, UMR CNRS-uB 7366)

  • Y a-t-il eu une école autour de Raymond Boudon ?
    Monique HIRSCHHORN (Université Paris Descartes)

  • L'AISLF et la sociologie francophone : une école sous influence ?
    Patricia VANNIER (UMR 5193 LISST-Université Toulouse Jean Jaurès)

  • Dionysos, sis rue des écoles. Sur le développement d'une « sociologie postmoderne de l'imaginaire »
    Arnaud SAINT-MARTIN (UMR 8085 PRINTEMPS-UVSQ), Manuel QUINON (Université Paris Diderot) et Jérôme LAMY (URM 5044 CERTOP-Université de Toulouse)

  • Discussion


10:45 - 11:45 – Actualité durkeimologique 1 : la notion d'école : ce que nous apprend la sociologie durkheimienne
Séance présidée par Jean-Christophe MARCEL (CGC, UMR CNRS-uB 7366)

  • La notion d'école est-elle utile pour penser le devenir du durkheimisme ?
    Bernard LACROIX (UMR 8209-CESSP)

  • Penser l'école de pensée : le cas des durkheimiens, entre positions scientifiques et critique sociale
    Salvador JUAN (EA 3918 CERReV-Université de Caen)

  • Discussion


13:15 - 15:15 – Actualité durkeimologique 2 : une « école française de sociologie » ?
Séance présidée par Patricia VANNIER (UMR 5193 LISST-Université Toulouse Jean Jaurès)

  • La force des liens du sang dans l'école française de sociologie
    Nicolas SEMBEL (UMR 5116 Centre Émile Durkheim-Université de Bordeaux)

  • Mais où sont passés les durkheimiens ? De l’art d’être durkheimien dans l’entre-deux- guerres
    Marine DHERMY-MAIRAL (EA 5194 PACTE-IEP de Grenoble)

  • L'École Française de Sociologie vs l'École des Annales
    Thomas HIRSCH (LabEx Hastec, Archives nationales)

  • La réception de l’« école anglaise de sociologie » dans l’Année sociologique (1896-1942) : entre concurrence, collaboration et incompréhension avec l’« école française » des durkheimiens
    Baudry ROCQUIN (UMR 7367 DynamE-Université de Strasbourg)

  • Discussion

 

Pause


15:35 - 17:35 – Peut-on faire école sans revue ?
Table ronde du GT49 de l’Association française de sociologie, présidée par
Matthieu BÉRA (Université de Bordeaux)

  • Jean-Paul LAURENS (EA 4584-LERSEM-Université Paul Valéry-Montpellier 3), Sociologie catholique
  • Sylvain WAGNON (EA 3749-Université de Montpellier), Revue pédagogique
  • Antoine SAVOYE (EA 4384 CIRCEFT-Université Paris 8-Vincennes), Études Sociales
  • Yvon LAMY (EA 3815 GRESCO-Université de Limoges), Genèses
  • Gwenaële ROT (UMR 7116 CSO-IEP de Paris), Sociologie du travail
  • Jean FERRETTE (UMR 7367 DynamE), Anamnèse

 

 

Entrée libre, sans inscription,
dans la limite des places disponibles

 

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Sociétés et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil