22 janvier 2015 - 10 h. - 17 h. - Salle Georges Chevrier (plan d'accès ici)

Journée d'études : Histoire du quotidien sportif « L’Auto »

Organisateur : Benoît Caritey (CGC)

 

Cette journée viendra clore un travail de recherche sur l’histoire du journal L’Auto, le grand quotidien sportif français de la première moitié du XXe siècle, engagé en janvier 2011 par une équipe constituée d’une quinzaine d’historiens, sociologues, philosophes et spécialistes des sciences de l’information et de la communication.
Les contributions ne seront pas présentées par leur(s) auteur(s), mais par deux rapporteurs. Les présentations seront suivies d’un temps de discussion.

 

Programme

 

10 h. - 12 h 30 – Histoire d’une entreprise de presse : organisation, acteurs
et stratégies commerciales

  • Gilles Montérémal et Benoît Caritey, « Une histoire de l’entreprise de presse »
  • Benoît Caritey, « Les mises en page de L’Auto »
  • Sébastien Cosnier-Laffage, Denis Jallat, Brice Monier et Christian Vivier, « La place de l’illustration photographique dans le journal L’Auto-Vélo, puis L’Auto »
  • Philippe Tétart, « La surface publicitaire du journal comme espace identitaire et révélateur des enjeux économiques et d’image liés à L’Auto (1900-1914) »
  • Thomas Bauer, « Le récit sportif ou le principe de L'Auto-promotion »
  • Paul Dietschy, « L’Auto dans la grande guerre : source et acteur de l’histoire du sport »

     

13 h 30 - 16 h 15 – Informer, expliquer, commenter : contenus et ligne éditoriale

  • Benoît Caritey et Jean-Jacques Dupaux, « L'Auto et les politiques de préparation militaire, d’éducation physique et de sport en France (1900-1944) »
  • Sylvain Ville, « Sport professionnel – sport amateur : l’exemple de la boxe »
  • Sébastien Cosnier-Laffage, Denis Jallat, Brice Monier et Christian Vivier, « Les représentations du sport à travers l’illustration photographique publiée dans le journal L’Auto-Vélo, puis L’Auto »
  • Carine Erard, « L’Auto et Irène Popard : quand un discours conservateur produit une « nouvelle » figure féminine (1916-1938) »
  • Tom Busseuil, « L’Auto et le sport ouvrier (1918-1939) : une ambition neutraliste mise à l’épreuve »
  • Philippe Ricaud et Emmanuella Fouchereau, « Les représentations de la diététique dans L’Auto »
  • Karen Bretin, « L'Auto et les Jeux olympiques de Berlin 1936 »

16 h 30 - 17 h. – Conclusion et discussion

 

Entrée libre, sans inscription

      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Sociétés et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil