14 novembre 2013 - Salle Georges Chevrier (salle 319, faculté de droit) - 9h30 - 17 h.

Journée d'études : Histoire du quotidien sportif « L'Auto » (1900-1944)

Organisateur : Benoît Caritey

Cette journée sera l'occasion de faire un bilan de la première phase du travail de recherche engagé depuis janvier 2011 par une équipe constituée qu'une quinzaine d'historiens, sociologues, philosophes et spécialistes des sciences de l'information et de la communication sur l'histoire du journal L'Auto, le grand quotidien sportif français de la première moitié du XXe siècle. Les contributions à ce projet collectif de recherche explorent deux perspectives.

Une analyse du contenu du journal L'Auto à un premier niveau, le contenu du journal doit être envisagé en lui-même, non pas pour ce qu'il nous apprend de l'histoire du sport, mais pour ce qu'il dévoile de la ligne éditoriale du journal et des prises de positions de ses rédacteurs. Cette analyse vise à repérer les idées, les représentations et les mythes produits et véhiculés par L'Auto sur différents aspects de la pratique sportive, par l'écrit ou l'illustration, et ses prises de position dans les débats qui divisent le monde sportif français au cours de la première moitié du XXe siècle.

Une histoire politique du journal à un deuxième niveau, le contenu du journal doit être compris en relation avec les modalités de la prise de décision qui conduit à sa publication. S'agit-il de communiqués de presse rédigés par les acteurs du monde sportif ? De dépêches adressées aux journaux par des correspondants locaux ? D'articles rédigés par des journalistes ou des « envoyés spéciaux » ? Dans quelle mesure sont-ils retravaillés par les secrétaires de rédaction ? Le contenu du journal est également tributaire des rapports que le quotidien et ses rédacteurs entretiennent avec les champions, les dirigeants des organisations sportives, les organisateurs de spectacle sportif, les annonceurs, etc. Par ailleurs, les rédacteurs de L'Auto sont nombreux à avoir plusieurs « caquettes » : hommes de plume, dirigeants de clubs et de fédérations sportives, propriétaires ou gérants d'entreprises de spectacle sportif. Les liens entre le monde du journalisme et celui de la publicité, entre l'industrie (vélo, auto notamment) et la presse sportive sont étroits, de même que les liens amicaux, et les affinités politiques, ce que permet de dévoiler un patient travail prosopographique.

 

Programme

Matin - 9h30 - 12h45

  • 9h30 - Accueil des participants
  • 10h - Ouverture de la journée d’étude
  • 10h15 - T. Bauer, « L'Auto-promotion » [rapporteurs : K. Bretin-Maffiuletti et C. Vivier]
  • 10h45 - K. Bretin-Maffiuletti, « L'Auto et les Jeux olympiques de Berlin 1936 » [rapporteurs : B. Monier et G. Montérémal]
  • 11h15 - T. Busseuil, « L'Auto et le sport ouvrier (1918-1939) » [rapporteurs : C. Vivier et F. Weckerlé]
  • 11h45 - B. Caritey et J.-J. Dupaux, « L'Auto et les politiques de préparation militaire, d’éducation physique et de sport en France (1900-1944) » [rapporteurs : P. Dietschy et P. Tétart]
  • 12h15 - P. Dietschy, « L’Auto dans la grande guerre : source et acteur de l’histoire du sport » [rapporteurs : T. Bauer et C. Erard]

 

Après-midi - 14h15 - 17 h.

  • 14h15 - C. Erard, « LAuto et l'éducation physique féminine » [rapporteurs : B. Caritey et P. Dietschy]
  • 14h45 - D. Jallat, S. Laffage-Cosnier, B. Monier et C. Vivier, « L’illustration photographique du journal L’Auto-Vélo, puis L’Auto » [rapporteurs : C. Erard et P. Tétart]
  • 15h15 -G. Montérémal (avec B. Caritey), « Une histoire de l’entreprise de presse » [rapporteurs : C. Érard et B. Monier]
  • 15h45 - P. Tétart, « Les publicités dans L'Auto (1900-1914) » [rapporteurs : B. Caritey et K. Bretin-Maffiuletti]
  • 16h15 - Discussion : bilan et perspectives
      CreditsPlan du siteContactImprimer Accueil

Centre Georges Chevrier - Savoirs : normes et sensibilités
UMR 7366 - CNRS uB

Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil