Laurence Giavarini 

UFR de Lettres et philosophie
Tél. : 33 (0)3 80 39 56 43
Laurence.Giavarini@u-bourgogne.fr
Née le 28 septembre 1964

Laurence Giavarini est maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches en littérature des XVIe et XVIIe siècles à l'université de Bourgogne. Elle est membre du LIR3S UMR 7366 CNRS-uBFC et membre associé du GRIHL (Groupe de recherches interdisciplinaires sur l'histoire du littéraire, EHESS-CRH/ Paris III).

 

Thématiques de recherche

Elle travaille sur les usages politiques de la littérature à l'époque moderne, le fait social de la littérature, les pratiques auctoriales et les formes de littérarisation. Ses terrains de recherche principaux sont la littérature pastorale (et en particulier L'Astrée, qu’elle édite chez Champion Classiques avec une équipe de chercheurs dirigés par D. Denis, trois volumes sont parus), l’historiographie du libertinage, les écrits des juristes. Son HDR s’intitulait « Politiques de la littérature et expérience de l’histoire au XVIIe siècle », et l’inédit portait sur L’Expérience libertine du XVIIe siècle. Depuis 2017, elle a engagé un travail sur l’écriture et les groupes et son terrain actuel porte sur les rapports entre littérature, écriture et famille à l’époque moderne (fonction familiale de la littérature, inscription sociale du littéraire).

Une partie de sa recherche s’intéresse au rapport entre sciences sociales et littérature : elle a ainsi dirigé plusieurs collectifs qui portent sur les outils d’une telle réflexivité disciplinaire (cas, exemples, normes, normativité, formes, récit…).

 

Publications représentatives 

  • Guillaume Bridet et Laurence Giavarini [dir.], La fonction-groupe, ConTEXTES [En ligne], 31 | 2021, mis en ligne le 15 octobre 2021, consulté le 25 novembre 2021.
  • « Les Caractères, le savoir de la littérature », dans Françoise Poulet, Myriam Tsimbidy, Arnaud Welfringer [dir.], Autres regards sur Les Caractères (de La Bruyère), éd. Atlande, Clefs Concours- Lettres XVIIe siècle, 2020, p. 105-120.
  • « L’utopie pastorale, une politique des origines », dans Mireille Besson, Catherine Courtet, Françoise Lavocat, et Alain Viala [dir.], Traversée des mondes, actes des journées de l’ANR à Avignon, Paris, CNRS, 2020.
  • « Histoire, littérature, vérité. À propos de la littérature comme geste historiographique », Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, numéro spécial « Histoire et récit », dirigé par Elie Haddad et Anaïs Fléchet, automne 2018, p. 78-96.
  • Pouvoir des formes, écritures des normes. Brièveté et normativité (Moyen Âge- temps modernes), actes augmentés du colloque de Dijon (juin 2013), Dijon, EUD, coll. « Sociétés », 2017.
  • L'Écriture des juristes (XVIe-XVIIIe siècles), actes du colloque de Dijon (L'écriture des juristes, un « modèle » d'action de l'écriture ? (XVIe-XVIIIe siècles) - avril 2009), Paris, Classiques Garnier, 2010, 371 p.
  • « Texte d'action et politique de la fiction épistolaire. Sur la "lettre d'Estat" de Colomby », dans M. Bombart et E. Méchoulan, Politiques de l'épistolaire au XVIIe siècle. Autour du Recueil Faret, Paris, Classiques Garnier "Lire le XVIIe siècle, 6", 2011, p. 193-209.
  • La Distance pastorale. Usages politiques de la représentation des bergers/ (XVIe-XVIIe siècle), Paris, Vrin/EHESS, collection "Contextes", 2010, 365 p.
  • « Communiquer exemplairement l'histoire par la figure sociale de l'historien. Autour de la Vita de Jacques-Auguste de Tho », XVIIe siècle , 2010 / 2, p. 271-289.


 Complément

 

Téléchargement en format pdf du curriculum vitae

 

Liste des publications dans la collection du Centre sur HAL/SHS

 

Imprimer Credits Plan du site Contact Imprimer

Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche
"Sociétés, Sensibilités, Soin
UMR 7366 CNRS-uB

Imprimer Contact Plan du site Credits Plug-ins