PrEsentation du projet de recherche

Direction : Jean-Louis Tornatore (Pr, socio-anthropologie) et Vincent Chambarlhac (Mcf, histoire contemporaine)

Le projet scientifique 2017-2021 propose un champ de réflexions et d’analyses sur les rapports qu’à l’époque moderne et contemporaine les sociétés occidentales entretiennent, à travers leurs structures, leurs organisations et leurs institutions (politiques, syndicales, académiques, sociales, juridiques, etc.), avec les sensibilités entendues ici au sens le plus extensif, examinées par le biais de leurs pratiques, de leurs imaginaires, de leurs valeurs et de leurs productions (intellectuelles, artistiques, culturelles, patrimoniales, etc.). Par l’association d’outils empruntés à des disciplines diverses – de l’histoire de l’art ou la musicologie à l’anthropologie du patrimoine, de l’histoire sociale ou politique à l’histoire culturelle, de l’histoire des idées à la philosophie ou la sociologie – et mis en état de dialogue, il s’agit de produire des interactions épistémologiques et de renouveler ainsi les questionnements et les approches sur des phénomènes et des usages sociaux et culturels qui intéressent les champs de la culture et du patrimoine, de la politique et du travail, de la santé et du vieillissement.
Embrassant les époques moderne et contemporaine, le projet s’intitule donc « Sociétés et sensibilités ». Il s’articule en trois pôles principaux qui nécessitent la prise en charge de documents d'archives et le dépouillement de sources mobilisant les ressources et les techniques les plus récentes de classement et de mise à disposition au public. Mais loin de considérer que tout document est immédiatement lisible et appropriable, ce travail entend prendre en charge une réflexion sur les modes de construction (sociales, institutionnelles, intellectuelles) des objets et de leurs sources, ainsi que les opérations et les savoirs qui en constituent la pertinence scientifique. L'implication d'outils numériques, la production de bases de données, la publication en ligne ou sur papier d'écrits significatifs seront ainsi les moyens, et non pas seulement les fins, d'une réflexion nécessaire sur le cadre de production des travaux.